Les Bouches du Rhône : la santé environnementale au cœur des préoccupations

Présentation du groupe Eaux de Marseille Environnement en quelques chiffres

Eaux de Marseille Environnement et ses 5 filiales spécialisées (Bondil, Bronzo, Silim, Tep, Spgs) contribuent depuis plus de 30 ans maintenant, à l’amélioration de l’environnement des Bouches-du-Rhône et de ses départements limitrophes. Le développement durable est leur cœur de métier avec

92 communes et près de 800 entreprises qui font appel à leurs services. Le groupe dispose de pas moins de :

  • 20 bases d’exploitation
  • 3 centres et plateformes de tri
  • 1 centre d’enfouissement de déchets
  • 600 véhicules
  • 700 collaborateurs

Des filiales spécialisées pour une gestion éco-responsable

La santé environnementale bénéficie d’une prise de conscience collective. Si chaque individu apporte sa pierre à l’édifice en triant ses déchets, nous avons tout de même besoin de structures adaptées afin de collecter, trier, valoriser et recycler nos déchets. C’est là qu’entrent en jeu les 5 filiales des Eaux de Marseille Environnement.

Gestion des déchets ménagers

Les sociétés Silim, Bronzo et Tep sont en charge de la gestion des déchets ménagers dans les communes.

Il s’agit là des ordures ménagères, des déchets recyclables secs (papiers, cartons…) ainsi que des déchets compostables.

Les filiales du groupe Eaux de Marseille Environnement sont donc dans un premier temps chargées de collecter les déchets ménagers qu’ils soient issus de la collecte collective (bacs de tri sélectif) ou individuelle. Dans un second temps, ces déchets sont acheminés vers des centres de tri et déchèteries où ils seront valorisés et/ou recyclés.

Gestion des déchets industriels banals

Les filiales en charge des déchets industriels banals sont Silim et Bronzo. La première intervient au nord et à l’ouest du département tandis que la seconde se charge de la région est.

Les déchets industriels banals sont produits par les entreprises. S’ils sont classifiés comme non dangereux, ils n’en demeurent pas moins polluants. En effet, ils peuvent brûler, rouiller ou encore fermenter. Les déchets industriels banals regroupent les déchets de production (chutes, résidus…) les produits usagers, les emballages usés ainsi que des matériaux comme le cuir, les gravats, les métaux, le verre…

Les entreprises sont responsables de leurs déchets et font donc appel au groupe Eaux de Marseille Environnement afin de former leurs employés aux gestes éco-responsables, mais également pour collecter, valoriser et recycler leurs déchets en conformité avec les lois du Grenelle Environnement.

La gestion des déchets dangereux

C’est la société Tep qui est chargée d’acheminer et de traiter les déchets dangereux, car elle dispose des ressources matérielles nécessaires et agit en conformité avec la règlementation en vigueur.

Parmi les déchets dangereux à traiter, on retrouve bien entendu les solvants, les hydrocarbures, les piles, mais également l’amiante, des sources radioactives… La Tep s’occupe de conditionner les déchets toxiques, les collecter et les transporter vers les filières spécialisées. L’impact de ces déchets sur notre environnement et notre sante sera ainsi grandement diminué.

La gestion des déchets liquides

Les sociétés Bondil et Spgs s’occupent de l’assainissement des communes. Par assainissement, on entend traitement des eaux usées mais également des eaux pluviales, ces dernières pouvant transporter des déchets qui auront un impact sur la santé environnementale et sanitaire.

Nettoyer les rues et donc tout aussi important que d’entretenir les réseaux d’assainissement (pompes septiques, réservoirs d’eau…) et traiter les eaux usées afin de limiter la pollution urbaine.