Valorisation des déchets et compostage : le point sur les bonnes pratiques

La gestion des déchets, le tri et la valorisation de ces derniers représentent un enjeu de taille et son impact environnemental est élevé. La gestion et la valorisation des déchets ménagers doivent suivre des étapes bien précises, depuis le ramassage des déchets jusqu’à leur traitement final.

Que recouvre la gestion durable des déchets ?

La gestion et le brulage des déchets ménagers doivent impérativement être confiés à des professionnels dans le domaine qui disposent d’un incinérateur de déchets verts. Ceux qui s’évertuent à brûler leurs déchets verts au sein de leur propriété se verront obligés de s’acquitter d’une amende d’un montant défini par la mairie et les collectivités dédiées. Si l’on sait que plus de 60 % des contenus de la poubelle sont des déchets organiques, on peut aisément les transformer en compost et participer ainsi à la protection de l’environnement. Il faudra bien évidemment procéder en amont à un tri, car seulement 30 % des déchets pourront être valorisés.

À qui confier l’exercice ? Aux collectivités, car ils disposent des outils nécessaires pour traiter efficacement les déchets verts. À quoi correspondent les déchets verts ? Aux épluchures de fruits et légumes, aux fleurs fanées, aux branchages et autres mauvaises herbes qui tapissent les coins de la pelouse. Le reste constitue ce que l’on appelle les déchets ménagers et eux aussi doivent suivre un traitement spécifique pour qu’ils ne contribuent pas à la pollution terrestre.

Compostage et valorisation des déchets : comment se lancer ?

gerer dechet vertChaque ville compte actuellement des collectivités qui disposent de déchèteries et d’usines de traitement de déchets comprenant des incinérateurs de déchets verts. Elles prennent en charge le ramassage, le tri et le brulage de l’ensemble des déchets verts et certaines proposent notamment des formations portant sur les techniques de compostage. Ceci a été mis en place afin d’informer et de former les habitants de chaque quartier à la pratique du compostage et de la valorisation de déchets. Parmi les techniques mises en avant, on citera le lombricompostage qui est tout particulièrement conseillé aux personnes vivant en appartement ainsi que le compostage en tas ou en bac réalisé au jardin qui se révèle incontournable pour les personnes disposant d’un petit jardin ou d’un balcon. Pour rappel, cette technique permet de mieux gérer les déchets organiques à domicile et de les transformer en compost.

D’autres villes proposent quant à elle, des séances de compostage collectives où les habitants apportent chacun leurs déchets organiques auprès d’un site où une plate-forme collective a été installée. L’activité est supervisée par quelques professionnels du compostage qui s’assurent que les différentes étapes du processus de compostage soient bien respectées. Une fois le compost récolté, il est redistribué aux participants en fonction du volume de déchets qu’ils ont apportés. Cette pratique est appréciable et devrait d’ailleurs être étendue à toutes les villes de France. Jusque-là, les collectivités devraient proposer des formations pour l’entretien des espaces verts et le traitement des déchets verts, car peu de gens savent encore comment gérer les déchets organiques. Si la valorisation des déchets verts est soutenue alors il sera plus facile de gérer durablement les déchets organiques des ménages.