Comment fabriquer ses huiles essentielles maison ?

La tendance est aux DIY et cela est valable dans de nombreux domaines. Il suffit d’avoir le matériel adapté et d’appliquer la bonne méthode. Aujourd’hui, il est même possible de fabriquer vos propres huiles essentielles et hydrolats, que ce soit à partir de plantes sauvages, de plantes du jardin ou de semences comme celles de coriandre, de carottes, etc.

Ce procédé est l’assurance d’obtenir une huile essentielle bio et un produit pur destiné à la fabrication de parfums, de shampoings, d’huile de massage, etc. Extraire des huiles essentielles maison se fait aussi tout simplement pour jouir des vertus de l’aromathérapie. Découvrez comment y parvenir en usant de la distillation.

Le choix des plantes

Afin d’obtenir une huile essentielle de qualité, le choix et la récolte des plantes constituent une étape essentielle avant même l’usage de l’alambic, cet outil indispensable. Veillez à couper les plantes fraîches lorsqu’elles sont au maximum de leur maturité. Ainsi, le végétal possède une teneur élevée en huile essentielle. Mais cette quantité dépend de plusieurs facteurs, à savoir l’ensoleillement, le sol, l’altitude, l’humidité, le climat, l’origine, la variété, etc. Les conditions de culture comptent aussi, à savoir le désherbage ou encore les différentes conditions de la cueillette.

Sachez que les plantes à fleurs comme l’origan, le thym, la marjolaine, le serpolet, la sarriette, la menthe ou encore la mélisse se coupent à la floraison. La lavande, le romarin et l’achillée se cueillent en particulier en fin de floraison pour obtenir une huile essentielle de qualité. Quant au laurier, la récolte se fait idéalement en février avant la reprise végétative. Quant aux fleurs comme l’angélique ou la carotte sauvage qui sont munies de semences, elles gagnent à être coupées en automne.

Aussi, il est important que la récolte se fasse en période sèche, dans la matinée avant que le soleil ne viennent frapper, mais après que la rosée se soit évaporée. Elles se cultivent idéalement loin de toutes sources de pollution ; il en est de même pour la coupe. Laissez les plantes se déshydrater à l’ombre dans un endroit aéré avant de fabriquer à la fabrication de l’huile essentielle et de l’hydrolat.

La fabrication

La fabrication de votre huile essentielle maison se fait par distillation à basse pression en utilisant un alambic adapté. Il faut aussi savoir que la qualité du produit fini dépend aussi de celle de l’eau utilisée. Évitez l’eau du robinet et optez plutôt pour une eau de source non calcaire ou une eau dynamisée. La durée du processus est d’environ 2 h 30, mais cela varie en fonction du végétal choisi. Fabriquer de l’huile essentielle de lavande est par exemple plus rapide et ne dure qu’une heure.

Il faut de la patience pour recueillir toutes les molécules aromatiques qui composent les quelques gouttes d’huile essentielle et qui en font sa vertu. Il faut savoir qu’une huile essentielle peut contenir jusqu’à 250 molécules. Prenez l’alambic et tassez les plantes dans le dispositif dédié en croisant les couches. Prévoyez un récipient en verre pour recueillir l’huile essentielle obtenue. La couleur de cette dernière dépend de la plante choisie : jaune pâle pour le romarin, orange foncée pour le thym, bleu indigo pour la camomille, etc. Pour une conservation optimale, mettez les gouttes d’huile essentielle dans un flacon teinté brun ou bleu.

Les utilisations de l’huile essentielle sont nombreuses et varient d’un type à un autre. Que ce soit par voie cutanée, digestive ou en inhalation en utilisant un diffuseur d’huile essentielle, mais aussi en ingrédients de différents cosmétiques, l’huile essentielle est utile en tout temps. Attention toutefois à bien connaître les contre-indications, notamment en ce qui concerne la femme enceinte.

Plus d'articles de Commerce Equitable

Que faut-il savoir sur le secteur commerce ?

Le développement économique d’un pays repose en grande partie sur le secteur...
Lire la suite