Les impacts de la mode éthique sur la société humaine

Désormais adopté par un public plus large que celui des habituels écoresponsables, l’industrie de la mode éthique se focalise sur tout l’aspect concernant une marchandise. Cela va de la chaîne de production et des matières premières utilisées jusqu’aux impacts environnementaux pour chaque marque de vêtements et accessoires. Sans vous lancer dans une lecture fastidieuse, cet article vous donne les détails.

Plus de précisions concernant la mode éthique

La plupart des vêtements de marque actuels utilisent des fibres textiles obtenues en utilisant des produits chimiques. Mais la mode éthique se focalise sur une démarche écologique en vue d’un meilleur respect de l’environnement. D’ailleurs, il existe de nombreux sites tels que footbridge-impact.com capables de retracer les engagements environnementaux de telle ou telle marque.

D’un autre côté, il ne faut pas non plus la confondre avec la mode bio où le principe de la fabrication de vêtements se centre sur l’agriculture biologique. Les produits éthiques peuvent être confectionnés avec d’autres matières premières. Cette nouvelle tendance s’est mise au-devant de la scène après le drame du « Rana Plaza » en 2013. Le grand public a pris conscience des conditions de travail précaires de ceux qui travaillent dans l’industrie textile. Mais cette dimension ne s’arrête pas là, outre l’habillement et le prêt-à-porter, les industries cosmétiques et les autres accessoires de mode se sont également engagés dans les labels éthiques.

La démarche environnementale de la mode éthique

Étant en plein essor, les vêtements éthiques et tout autre achat éthique attirent aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale. Et ce constat n’est pas anodin, il se justifie par une méthode rigoureuse et de bonnes pratiques environnementales. Un cahier des charges précis doit être respecté afin que les grandes marques de vêtements ne soient certifiées par les grands labels tels que « OEKO-TEX » ou « Fair Trade ».

Par ailleurs, le transport des marchandises joue également un rôle primordial pour une démarche respectueuse de l’environnement. Il faut savoir que les avions et les bateaux de transport émettent à peu près 1,2 milliard de tonnes de gaz à fort impact environnemental. La solution idéale serait de limiter les exportations et favoriser les produits locaux.

Les matières premières à utiliser

Dans le choix de la matière première, le confectionneur doit faire attention à son émission en gaz à effet de serre et en CO2, sa consommation d’eau et l’absence de pesticides dans sa production. Les grandes marques de vêtements utilisent souvent des fibres synthétiques comme le polyester comme matériau. Pourtant, sa production nécessite des millions de barils de pétrole à chaque fois. Et tout le monde sait à quel point l’extraction de l’or noir impacte sur le réchauffement climatique.

De la même manière, les vêtements en coton nécessitent des litres d’eau. En termes clairs, la transformation d’un kilo de coton requiert environ 10 000 litres d’eau. La mode éthique essaie de tirer un trait sur ces genres de produits et d’innover le mode de consommation actuel. Des matières naturelles telles que le coton bio, le chanvre ou les matières renouvelables sont mieux recommandés pour la confection de vêtements tels que les jeans ou les pulls.

Plus d'articles de Commerce Equitable
Bien présenter ses plateaux repas
Les plateaux repas en bois sont toujours en perpétuelle croissance. C’est une...
Lire la suite